BENDERs

Création 2019 I Durée 58:00

Concept et chorégraphie N6C PETTIT ROCHET

Danseurs-euses  Elodie Aubonney, Judith Desse, Young Jun Schin,

Nicolas Ramirez Mayorga

Lumières et scénographie Yann Becker

Costumes Diane Grosset

Conception des instruments/jouets et musique Xavier Gazon

Photos John Hottinger

Captation vidéo Joséphine Pettit

Chargée de la coordination et diffusion des projets Morgane Stephan

Résidences:

ENTRE-PONT, Nice (FR)

TEEM, Quimper (FR)

Studio2 (CH)

Théâtre de l'Octogone (CH)

Coproduction :

Théâtre de l’Octogone (CH)

L’Entre-Pont, Nice (FR)

Cie Utilité Publique (CH)

Soutiens à la création:

Ville de Lausanne, Loterie Romande, Ernst Göhner Stiftung, 

SIS - Schweizerische Interpre-tenstiftung. 

La Cie Utilité Publique est au bénéfice d'une convention de subvention

de l'Etat de Vaud (2018-2020).

BENDERs, un espace de jeux de "court-circuit" entre musique et danse.

Le circuit, tel est le social. Le court-circuit, la folie. Le hors-circuit, l'amour. Vie secrète (1998) - Pascal Quignard

 

Avec quatre danseurs-euses, BENDERs explore la notion de court-circuit. Ce spectacle de danse contemporaine constitue un espace de jeux de "court-circuit" entre musique et danse.

BENDERs pose ses bases dans l'exploration des liens entre circuit bending et danse contemporaine.

Le circuit bending – ou l’art de court-circuiter de façon volontaire des jouets électroniques – est avant tout une démarche exploratrice, où l’accident est le but recherché, créant un environnement visuel et sonore fragmenté, découpé et fait de ruptures. Hors de toute logique ou devoir de cohérence, BENDERs, nous offre un espace où musique et corps vibrent, fusionnent, se font écho et se court-circuitent.

En toile de fond,

- "l’échec de notre temps" qui se cherche dans les ruptures et les tensions : des membres qui se heurtent et des sons qui se percutent au coeur d'une chorégraphie inspirée par la frénésie de notre quotidien.

- Les années 80, années du « fric et du chic », année de la mondialisation, des grands centres commerciaux, des zones industrielles, vecteur de transformation de nos espaces vers la construction d’espaces de plus en plus artificialisés conduisant vers une fragmentation et à un cloisonnement des milieux naturels.

Avec BENDERs, nous relions le spectateur à la distorsion et au fantasque. Nous le plongeons au coeur d’un espace constitué de jouets en plastiques, de lumière noire et de paillettes. Le circuit-bending pour une musique éclectique et électrique, une mélodie simple, fractionnée et distordue. Le court-circuit corporel pour renouer avec l’instinct, l’inattendu, l’innocence et la fraicheur.

BENDERs, a playground for "short-circuits"  between music and dance.

The circuit as in the social, le short-circuit as in madness, the out of circuit, love. Vie secrète  - Pascal Quignard

 

With four dancers, BENDERs explores the notion of the short-circuit. This performance of contemporary dance is built on the short-circuit between music and dance.

 

BENDERs lays its foundations in the exploration of the links between circuit bending and contemporary dance. Circuit bending – or the art of voluntarily short-circuiting electric toys – is above all an exploratory procedure where the accident is the aime searched for. This creates a fragmented visual and acoustic environment, disconnected and made of breaks. Without the need for logic and coherence, BENDERs offers us a space where music and the body vibrate, fusion, echoes and short-circuits each other.

 

As a backdrop,

“The failure of our time” which is looked for in ruptures and tension: 

body parts which clash and sounds that collide in the heart of a choreography inspired by the frenzy of our daily lives.

The 80’s, a decade of “big bucks & glitz”, a time of globalization, of giant shopping malls, industrial zones; a vector of the transformation of our space towards the construction of more and more artificial areas, towards the fragmentation and the partitioning of our natural spaces. During the last decade the environment has degraded. An important fall in the vertebral population, the disappearance of numerous species, major pollution, climat change, deforestation and artificialization. 

 

With BENDERs we connect the audience to distortion and to the fanciful. We plunge them into the heart of a space built of plastic toys, black light and sequins.