press to zoom

press to zoom
1/1

En 2003, Corinne et Nicholas Pettit Rochet fondent la Cie Utilité Publique à Lausanne (Suisse). Ils sont au bénéfice d'une CONVENTION DE SUBVENTION DE L’ETAT DE VAUD de durée déterminée pour les années 2018-2019-2020. En 2006, ils sont lauréats du CONCOURS EUROPÉEN DE CHORÉGRAPHIE AÉROWAWES. En 2007, ils reçoivent le Prix de l’Eveil remis par la FONDATION VAUDOISE POUR LA CULTURE

 

Chorégraphes, danseur.euse et pédagogues, ils créent, à travers leurs pièces, un univers à la fois graphique et poétique. Depuis 2018, Corinne et Nicholas Pettit Rochet, placent au centre de leur recherche : la matière « eau » comme inducteur constitutif, interprétatif et créatif. Tout au long de l’histoire de l’art, le thème de l’eau est singulièrement présent et reste actuel. Il interpelle, tant notre conscience collective que nos sensibilités personnelles, et nous invite à embrasser un mouvement culturel engagé d’un point de vue écologique, philosophique, politique ou social. L’eau est la condition nécessaire à la vie. Elle est source de vie dans toutes civilisations, dans toutes les religions et tous les mythes. D’abord, entrer dans et par la matière, matière qui devient matériau. Faire de ce matériau, une expérience physique, kinesthésique qui déclenche des sensations, des émotions, des affects. A l’origine de cette démarche se trouve une recherche personnelle : un vécu d’interprète et de chorégraphe, la recherche d’une expérience de danse spécifique et de moments de grâce. Leur écriture se développe dans un flux : entre fluidité et épaisseur des gestes, entre ancrage et débordement. Leurs pièces sont conçues comme des espaces de jeu, invitant le public à y pénétrer, le laissant libre de faire sa propre recherche de sens et de satisfaire son besoin d’abstraction.

En 2003, Corinne Rochet et Nicholas Pettit signent J’assume. En 2005, Blink est présenté en première dans le cadre du Festival des Printemps de Sévelin à Lausanne. En 2004, ils créent Roberto, solo commandé dans le cadre du Festival – Zücher Theaterspektakel. Durant la même année, ils signeront Monique solo et le quintet The Slow motion Expérience. ​En 2006, ils signent FIZZ, duo avec lequel ils seront lauréats du CONCOURS EUROPÉEN DE CHORÉGRAPHIE AÉROWAWES. Cette nomination leur permet de faire découvrir leur travail au niveau international. En 2007, ils créent Alright Love et en 2009 une série chorégraphique, de 3 épisodes de 35’, intitulée M.E.S.T. Celle-ci sera présentée en première dans le cadre du Festival International de Lausanne. En 2010, Corinne Rochet est invitée par Cathy Marston directrice du Bern : Ballett – Compagnie de danse du Stadttheater Bern pour la création de la pièce chorégraphique, Des fois, je … Comment dire … et en 2011, la compagnie présente deux nouvelles créations Transitland, trio présenté en première au Théâtre Sévelin 36 ainsi que Journal d’Elle, solo présenté dans le cadre de la tournée suisse de Tanzfaktor Interregio 2011. En 2012, ils signent Hakama, pièce présentée en première au Théâtre de l’Octogone. En 2013, ils créent leur première pièce à destination du jeune public Fontaine, je boirai de ton eau​ présentée au Petit Théâtre à Lausanne. En 2014, STRESS BIOLOGY est présentée en première et réunit 18 danseurs sur la scène de l’Arsenic – Centre d’art scénique contemporain à Lausanne. Pour leur création 2015, Corinne et Nicholas Pettit Rochet font le choix du duo et remontent ensemble sur la grande scène de l’Arsenic avec MORPHOSES. En 2017, ils présenteront à l’ArsenicKALEOS, pièce pour 4 danseuses longilignes qui place le public au cœur de l’objet chorégraphique. En 2019, ils présentent BENDERs au Théâtre de l’Octogone, pièce pour 4 interprètes-acousticiens alliant musique ou plus particulièrement circuit-bending et la danse contemporaine. En 2020, programmé par le Théâtre Sévelin 36, c’est un duo LA BRASSE DES PAPILLONS qui les réunit et les plonge au coeur de la piscine de Montétan à Lausanne. Leurs pièces sont présentées en SUISSE, en FRANCE, en ANGLETERRE, en RUSSIE, en ITALIE, en IRLANDE, en ROUMANIE au PORTUGAL.

En 2001, pour pallier le manque de formation en danse contemporaine en Suisse, ils s’engagent dans Le MARCHEPIED, aujourd’hui devenu la CIE MARCHEPIED(CH) – www.marchepied.ch, stage d’insertion professionnelle sur 6 mois, à plein temps, avec, pour les danseurs-euses fraîchement sortis de formation, une première rémunération. 

Corinne Rochet se forme en France auprès d’Anne-Marie Porras (Epsedance) et dans le cadre de la Cellule d’Insertion Professionnelle de Dominique Bagouet. Elle est titulaire depuis 1995 du Diplôme d’Etat d’enseignement en danse contemporaine. Nicholas Pettit est titulaire d’un Bachelor of art du Laban Center de Londres.

Corinne Rochet a été interprète pour de nombreux chorégraphes tels que Dominique Bagouet, Michel Kélémenis, Rui Horta, Guilherme Botelho, Philippe Saire (danseuse/ assistante), Nicole Seiler, Da Motus, Fabienne Berger. Nicholas Pettit a travaillé auprès de Claude Brumachon, Daniel Larrieu, Jean Gaudin, Stéphanie Aubin, William Petit, Gaspard Burma, Nicole Seiler, Arthur Kuggeleyn, Philippe Saire (danseur/assistant) mais aussi avec différents metteurs en scène comme Pascal Francfort (danseur /comédien), Christian Egger, Jean Winiger (chorégraphe /danseur).

In 2003, Corinne and Nicholas Pettit Rochet founded the Cie Utilities Publique in Lausanne (Switzerland) – www.utilitepublique.ch. They benefit from a SUBSIDY AGREEMENT of fixed duration from the Vaud County for the years 2018-2019-2020. In 2006, they were laureates of the EUROPEAN CHOREOGRAPHIC COMPETITIONAÉROWAWES. In 2007, they received the Awakening Prize awarded by the FONDATION VAUDOISE FOR CULTURE.

 

Choreographers, dancers and educators, they create, through their pieces, a universe that is both graphic and poetic. Since 2018, Corinne and Nicholas Pettit Rochet have placed at the centre of their research: the element “water” as a constitutive, interpretative and creative inducer. Throughout the history of art, the theme of water is singularly present and remains current. It challenges both our collective conscience and our personal sensibilities and invites us to embrace a cultural movement committed from an ecological, philosophical, political or social point of view. Water is the necessary condition for life. It is the source of life in all civilizations, in all religions and all myths. Firstly, to enter in and through the matter, matter which becomes material. Make this material a physical, kinesthetic experience that triggers sensations, emotions and affections. At the origin of this approach is a personal research: an experience as a performer and choreographer, the search for a specific dance experience and moments of grace. Their vocabulary develops in a flux: between fluidity and thickness of gestures, between anchoring and overflow. Their pieces are designed as play spaces, inviting the public to enter them, leaving them free to make their own search for meaning and satisfy their need for abstraction.

 

In 2003, Corinne Rochet and Nicholas Pettit choreographed J’assume. In 2005, Blink premiered at the Festival des Printemps de Sévelin in Lausanne. In 2004, they created Roberto, a solo commissioned as part of the Festival - Zücher Theaterspektakel. During the same year, they created the solo Monique and the quintet The Slow-motion Experience. In 2006, they choreographed FIZZ, a duo with which they were winners of the EUROPEAN CHOREOGRAPHIC COMPETITION AÉROWAVES. This nomination allows them to showcase their work internationally. In 2007, they created Alright Love and in 2009 a choreographic series, made up of 3 episodes of 35’, entitled M.E.S.T. This was be premiered as part of the Lausanne International Festival. In 2010, Corinne Rochet was invited by Cathy Marston, director of the Bern: Ballett - Dance company of the Stadttheater Bern, for the creation of the choreographic piece, Des fois, je… Comment dire… and in 2011, the company presented two new creations Transitland, a trio premiered at the Théâtre Sévelin 36, and Journal d'Elle, a solo presented as part of the Swiss tour of Tanzfaktor Interregio 2011. In 2012, they choreographed Hakama, premiered at the Théâtre de l'Octogone. In 2013, they created their first show for young audiences Fontaine, je boirai de ton eau presented at the Petit Théâtre in Lausanne. In 2014, STRESS BIOLOGYpremiered and brought together 18 dancers on the stage of the Arsenic Theatre - Contemporary Scenic Art Centre in Lausanne. For their 2015 creation, Corinne and Nicholas Pettit Rochet made the choice of a duo which brought them back together the stage of the Arsenic with MORPHOSES. In 2017, they presented at Arsenic, KALEOS, a piece for 4 willowy dancers which places the audience at the heart of the choreographic object. In 2019, they presented BENDERs at the Théâtre de l'Octogone, a piece for 4 performers-acousticians combining music or more particularly circuit-bending and contemporary dance. In 2020, programmed by Théâtre Sévelin 36, a duo LA BRASSE DES PAPILLONS brings them together and plunges them into the heart of the Montétan swimming pool in Lausanne. Their pieces are presented in SWITZERLAND, FRANCE, ENGLAND, RUSSIA, ITALY, IRELAND, ROMANIA and PORTUGAL.

 

In 2001, to make up for the lack of training in contemporary dance in Switzerland, they founded Le MARCHEPIED, now known as CIE MARCHEPIED (CH)

 – www.marchepied.ch a 6-month full-time professional integration internship with, for newly graduated dancers, a first salary.

 

Corinne Rochet trained in France with Anne-Marie Porras (Epsedance) and as part of the Professional Integration Cell of Dominique Bagouet. Since 1995, she has held the State Diploma in Contemporary Dance Teaching. Nicholas Pettit holds a Bachelor of Art from the Laban Centre in London. 

 

Corinne Rochet has danced for many choreographers such as Dominique Bagouet, Michel Kélémenis, Rui Horta, Guilherme Botelho, Philippe Saire (dancer / assistant), Nicole Seiler, Da Motus, Fabienne Berger. Nicholas Pettit has worked with Claude Brumachon, Daniel Larrieu, Jean Gaudin, Stéphanie Aubin, William Petit, Gaspard Burma, Nicole Seiler, Arthur Kuggeleyn, Philippe Saire (dancer / assistant) but also with various directors such as Pascal Frankfurt (dancer / actor), Christian Egger, Jean Winiger (choreographer / dancer).